"If you are the smartest person in the room, you are in the wrong room."

Je suis contente tous les jours,… mais comment ?

Une, deux, trois voire plusieurs fois dans la vie nous pouvons nous retrouver dans une situation instable. Nous avons déménagé dans un autre pays, nous ne pouvons plus supporter notre job, nous avons perdu quelqu’un d’important, nous sommes épuisés par notre routine quotidienne, nous nous sentons vides,… bref, nous en avons marre.

Dans ces situations désagréables il est parfois très difficile de se lever le matin avec l’envie de vivre et/ou de profiter de sa journée. Nous aurions préféré rester toute la journée au lit, regarder des films et manger du chocolat en se lamentant sur notre malheur. Bien sûr, il est naturel (et ça fait du bien !) de pouvoir se permettre quelques jours de ce genre. Néanmoins au bout d’un certain temps il est plutôt raisonnable de se remotiver et de reconstruire notre vie selon nos convictions. Personne ne désire rester dans cet état déplaisant mais en même temps – nous n’avons pas envie non plus de nous lever et d’agir.

Il y a quelques semaines que j’ai intégré une habitude simple mais très puissante dans ma journée. Il ne s’agit pas d’heures de méditation, de longues ‘to do lists’ ou d’une inscription dans un club pour les démotivés :)

blognotes1

Tous les matins je me fais un thé vert, m’assoie dans le canapé et imagine la journée qui m’attend – qu’est-ce que j’ai envie de faire, qu’est-ce que je dois faire, qu’est-ce qu’il serait bien de faire,… Et je marque 3 phrases qui commencent par :

J’ai hâte de…

En imaginant ma journée et en décrivant précisément les choses qui me feraient plaisir, je ‘démarre’ ma tête qui, à partir de ce moment me dit : “Allez, Finaaaa, la journée sera formidable, lève-toi, il y a plein de choses intéressantes qui t’appellent aujourd’hui !”

Et je dois avouer que cela marche remarquablement bien. A la fin de ma journée (étant curieuse j’ai vérifié plusieurs fois) je constate d’avoir accompli les 3 actions notées. C’est tout simplement génial !

Et ensuite, le soir juste avant d’aller au lit, je m’installe confortablement dans le canapé avec mon petit cahier et je note 3 fois :

Je suis contente (ou reconnaissante) pour / d’avoir fait…

Oui, parfois/souvent (!) la journée ne se passe pas du tout comme prévu. Mais c’est pas grave ! Je suis contente quand même pour ce qui m’est arrivé ou pour ce que j’ai pu gérer. Je suis par exemple contente d’avoir des gens fabuleux autour de moi ou de pouvoir profiter du soleil sans être enfermée au bureau.

Ces 3 petites idées clôturent ma journée paisiblement.

La vie est belle !

24 October, 2016 à 10 h 24 min | Commentaires (0) | Permalien


Le franco-français

A mon avis le français aurait dû devenir LA langue internationale. Bien que l’anglais soit la langue la première en tête de peloton au jour d’aujourd’hui, je n’y vois pas autant de possibilités d’exprimer son idée avec l’exactitude précise. Pourtant il se peut que le monopole exclusif de l’anglais ne soit qu’une étape intermédiaire dans l’histoire des personnes humaines. Je suis convaincue que le règne de ce grand géant s’achèvera complètement un jour ou un autre.

Commençons d’abord tout de même par l’utilité de l’anglais. Comme par exemple, lorsque je décide de sortir dehors du confort de ma coque ou une entreprise décide d’exporter à l’étranger, l’anglais reste quand même le moyen le plus répandu d’exprimer ses paroles verbales. Car en ayant un langage commun nous pouvons nous épargner de communiquer par le truchement d’un intermédiaire.

Puis ensuite la grammaire est, sans illusions trompeuses, assez facile. Ajoutons en plus que pour pouvoir échanger avec un étranger il nous est possible de nous contenter seulement de quelques expressions et vocabulaires de base. Le but ultime étant ainsi facilement atteint.

De l’autre côté, parlons du français – cette belle langue attire des milliers, voire même des millions des gens qui ayant en tête de belles perspectives d’avenir se battent à l’unanimité totale avec la complexité de la langue. Et qui sait ? Un hasard imprévu causera à l’anglais sa destruction totale.

Enfin pour finir faisons en sorte, tout en nous aidant mutuellement, que la langue française devienne la première priorité dans l’interconnexion des différentes cultures. Pour cela réunissons nous ensemble pour développer notre société, évitons les oublies involontaires de l’orthographe correct, réservons lui d’avance une place importante et notamment ne passons pas par des faux prétextes d’embellir la langue par des pléonasmes redondants.

24 September, 2016 à 12 h 02 min | Commentaires (0) | Permalien


Bucket list challenge

dodd

Do you like challenges? How about accepting one? Here we go:

Step 1: WRITE DOWN YOUR BUCKET LIST

Step 2: FOLLOW YOUR DREAMS

Step 3: ENJOY LIFE

I know it looks simple. But, wait… actually, it IS simple. Your Bucket/Goals/Wish list can cover all the fields you can imagine. Oh, sorry, I forgot to ask! Have never you heard about so the called Bucket list? Excuse me, let’s explain! This is a list of things/goals/experience/wishes you want to live through/achieve/get real… before you die. Some can wish to climb the highest mountain in Russia, others to try freediving.

All sort of goals can appear on your Bucket list, let’s see some common examples: to go skiing/hiking/biking/horse riding in ***, to swim with sharks/turtles/dolphins, to try parachuting/kite surfing/bungee jumping, to learn a new language, to visit this and that country, to start your own business, to travel around the world, etc. All of the goals that might seem unreachable in the short term. Nevertheless, if you keep them on your mind, you will get closer and closer to them and then one day achieve them! Bucket lists can contain even the most craziest ideas – to get the interview with Michael Jordan, to adopt 10 cats, to run 10 mountains over 1000 metres in 3 days, to have a drink with Antonio Banderas, to learn Korean in 3 months, to plant your own tree in the middle of Africa, to buy a motorbike and enjoy the famous Route 66, to participate in Fort Boyard (and loose!), to create a music band, to be on TV,…

Well, but why should we sit down and write down our Bucket list? In my opinion everyone needs real targets and motivation to be happy in life. I know many people who do not like their job, on Monday they are already awaiting Friday, in winter they can’t wait for the summer. My attitude toward the Bucket list thing is that this list can keep us motivated, can give us a way to follow, a path to choose, a sense of happinnes and satisfaction. Even if emotionally you are at the bottom, you think that nothing goes as it should, you screw up everyting you do  - you are still on your way to get what you have always dreamed up.

The best feeling? When you dream comes true. I have to admit that I have created my 10-years-goals-list (and I am updating it as necessary). Yesterday I got inspired to write this article because – guess what – one of my old dreams came true! Here is the picture of a girls from the no-sea-country, happy as a clam at high tide!

surf

 

By the way, do you know what did the ocean say to the other ocean? – Nothing, they just waved!

Best regards,
Happy Eliska :-)

5 September, 2016 à 7 h 16 min | Commentaires (0) | Permalien


BURCAK ou vin bourru

Cela fait un petit moment que je suis à la recherche d’une boisson française comparable au BURCAK. J’étais convaincue qu’il n’existe pas en France car selon les Français ce n’est pas un bon vin alors pas la peine de le goûter.

burcak

Source lidovky.cz

 

Néanmoins, avez-vous déjà eu l’occasion de goûter BURČÁK = la boisson alcoolisée traditionnelle tchèque, mmm délicieux ! Je dois avouer qu’elle me manque, non seulement cette boisson mais également les fêtes des vendanges. En Tchèquie, chaque année en septembre se déroule la récolte de la vigne. La tradition de vendange est très répandue et lors de ces fêtes folkloriques organisées en Moravie (= le pays du vin) toutes les traditions liées à la récolte peuvent être admirées telles que des spectacles culturels (liés à la récolte du vin bien sûr), des présentations des métiers traditionnels, des concerts de la musique traditionnelles accompagnés des danses traditionnelles,… Bref, un événément à ne pas manquer !

slapani

Source znoj-tyden.cz

 Ma tradition préférée peut être traduite comme ‘marcher sur les raisins et les écraser’. Il s’agit d’un incontournable des fêtes de vendanges. Des filles marchent sur les raisins et ensuite si le vin est bon, leurs noms apparaissent sur la bouteille. Généralement si vous participez à cet événement amusant, vous partez avec une bouteille de vin fabriquée par vos pieds (bien lavés !). Parfois les vins sont exceptionnellement bons et les bouteilles en questions se peuvent vendre quelques années plus tard pour un prix un peu plus élevé. Envie d’essayer ? Rien n’est plus facile que vous inscrire à un “šlapání hroznů bosýma nohama” :-)

 

” Mais qu’est-ce que c’est qu’un BURČÁK ou vin bourru, je n’ai jamais entendu parler de cette… ehm… spécialité !” Eh bien, il s’agit de moût de raisin fermentatif en phase de fermentation « frénétique » au cours de laquelle se décompose le sucre, soit le glucose, en alcool et acide carbonique. On peut alors constater qu’il s’agit d’un produit dangereux car il est toujours en train de fermenter et sa fabrication n’est pas achevée. Bien évidemment il est sucré car le sucre n’a pas eu le temps d’être consommés par le processus de fermentation. Et de même, le taux d’alcool est plutôt bas, à peu près 3 fois moins que le vin classique. Par contre, en septembre il fait souvent beau et chaud, vous en buvez beaucoup et vite car c’est sucré et très bon. Alors votre tête devient vite disons ‘un marin sur un bateau’.

grapes

Comment puis-je savoir s’il s’agit bien de BURČÁK tchèque de bonne qualité ? Chez nous, le bon vin bourru est prêt à être consommé à partir de début septembre. Les proportion de sucre & alcool & acides sont comparables. Tout d’abord mûrissent les cépages blancs (Irsai Olivei, Müller Thurgau, Chardonnay…) pour le BURČÁK blanc et les cépages bleus par la suite (Tramín červený = Gewurztraminer, Rulandské modré = pinot noir,…) pour le BURČÁK rouge. Un bon BURČÁK ne tient que 3 jours (!! attention : il ne faut JAMAIS fermer la bouteille pour une longue durée ; pour cela est le vin bourru vendu dans les bouteilles plastiques qu’il faut ouvrir plusieurs fois dans la journée et laisser partir le dioxide de carbon CO2 naissant). Je vous invite à regarder quelques secondes de la vidéo suivante à partir de 1:06 pour vous donner une idée de la puissance des bouteilles enfermées & surtout exposées au soleil :-)

YouTube Preview Image

 (il s’agit d’un excellent film tchèque comparable à Dîner de con et d’autres phénomènes du cinéma)

1 September, 2016 à 11 h 17 min | Commentaires (1) | Permalien


Bordeaux region? Not only wine!

When I was 19 years old my French skill could be compared to “booon juuir je neeuu comp randd pa”. Actually, I could understand the intermediate level texts and talk about any basic topic in simple sentences. But I knew that there was still plenty of space for improvement.

I decided to follow my dream – to speak perfect French one day. Somehow I managed to e-mail a person who advised me as follows: “You can do as I did, a volunteer mission in Bordeaux region.” So I did! Because I didn’t have enough money, one of the best parts was that 80% of travel expenses as well as all the food, accomodation, activities,… were paid by the volunteer host association.

volontaires1

I have to say that this was one of the best ideas I have ever had. We worked 6 days a week with 1 day off of trips that were organized by 2 German entertainers. You will laugh because I thought they were French! And I was so suprised after 2 or 3 weeks over there when one of my volunteer friends told me: “No, they are actually both Germans.” Pluff!

I worked in a pavilon with about 20 mentally handicapped eldery people. Our mission was to make them happier – to play games with them, to read books, to go out, to go on the beach, to have a walk, to talk to them,.. I liked this mission, I really did! And I had one favourite person – about 80 year old lady who loved to wear pink color and colorful barrettes in her hair. Her favourite film? Sissi impératrice (Sissi, the young empress) with Romy Schneider and Karlheinz Böhm. Okay, the first time I quite enjoyed the movie. I liked the pompous costumes, the tons of happy people,… while understanding nothing. Second time, third time,… So at the very beginning I watched this film with the old lady a few times even if the medical personal warned me – she loves Sissi, she really does, you will understand soon. Indeed, we watched the same film every day. Every single day!

volontaires3

Thus one day I offered the old lady to go out in the garden in her wheel chair. “No!” she screamed, she can’t miss her Sissi, she has to watch Sissi every day! I kind of sympathized with the old lady, she actually helped me to improved my language skills while watching the same film parts over and over again. Thank you!

30 August, 2016 à 23 h 02 min | Commentaires (0) | Permalien


Mes endroits préférés

Avez-vous vos endroits préférés, vos endroits à vous ? 

Quels lieux vous inspirent ?

Quel coin visitez-vous pour vous reposer après une semaine dure ?

Quelle localité vous rend joyeux ?

Quel passage pourriez-vous prendre encore ∞ fois ?

IMAG3579

Dialogue, un endroit bien reposant avec un bon livre.

Avez-vous déjà testé de ne pas acheter le livre qui vous attire mais de le lire en entier à Dialogue ?

petit

Menez Are, les fameux Monts d’Arrée. Faire du vélo dans ces montagnes n’est pas du tout une mauvaise idée.

« Le vent se lève, il faut tenter de vivre! » Paul Valéry, Le Cimetière marin (1920)

» Lire la suite

23 August, 2016 à 20 h 49 min | Commentaires (0) | Permalien


Investing in one of my projects

I am so proud of my new website slowczech.com.

Not only can Czech learners choose their level but also the topic, the kind of recording (long, spoken language, funny, dialogue…) or they can even “czech” the new drawings. 

website

My goal is to do the things that make me feel better. And this is exactly this kind of experience I enjoy greatly :-)

If you know anyone learning Czech, let him know. He might be interested in this brand new Czech learning website.

Best regards,
Eliska

23 August, 2016 à 19 h 40 min | Commentaires (0) | Permalien


Mes petits plaisirs linguistiques

 

 

restonsouverts_avocat

Un avocat dont salaire augmente d’un mois sur l’autre.

restonsouverts_telepherique

Téléphérique de Brest a été mis en circulation !

 

 

22 August, 2016 à 16 h 02 min | Commentaires (0) | Permalien


‘Cher journal intime,…’ ou pas

Il y a des moments dans la journée où je ne peux pas m’en empêcher : j’ai envie, ou disons mieux, j’ai un grand besoin d’écrire ce que je ressens. Car au final devoir bien exprimer mes idées me permet de structurer ce qui dans ma tête folichonne comme des électrons fous. En effet, souvent j’ai impression que ma tête est une énorme boîte d’une forme indescriptible dans la quelle une idée essaie de doubler l’autre et en même temps 100 nouvelles idées naissent dont l’objectif est de tourbillonner autour de cette course.

C’est pour cette raison que j’ai commencé il y a quelques mois à écrire mon journal intime. Pour être claire, il ne s’agit pas de ‘Cher journal intime,…’ sort of text. Du tout. Ni d’emotional outburst (explosion émotionnelle) quotidien. Je me suis mise à la description de mes objectifs, de mes envies, de mes craintes, de mes compétences, de mes progrès, de mes moments en pleine forme ou de la vision de MA vie parfaite. Puisque je sais que dans un an le point de vue sur ma vie en générale sera différent. Et ce qui me motive et pousse le plus, c’est de pouvoir relire mes désires, envies et ambitions… pour que 1 an après je puisse voir comment j’ai dépassé mes limites et que j’ai fait un véritable progrès dans ma vie. Souvent nous ne nous contentons pas du présent car nous continuons sans arrêt à chasser une vie meilleure.

N’est-il pas préférable de nous arrêter pour apprécier notre assiduité ? D’un coup nous nous rendons compte que nous avions atteint nos objectifs il y a quelques mois sans s’en apercevoir. Mais pourquoi n’avons-nous pas fêté ce grand événement ? Pourquoi n’avons nous pas donné plus d’attention à ce moment heureux ? Nous courons après quelque chose qui ne cesse pas de nous échapper.

Mon ‘journal intime’ me permet d’appréhender où je suis sur mon chemin et de me recharger de confiance dans les moments tourmentés.

milesovka

20 August, 2016 à 15 h 47 min | Commentaires (0) | Permalien


2 minute rule

Connaissez-vous la règle des 2 minutes ? Sûrement ils existent des tas de types de ce règle. Voici celle dont je parle :

Si une action ne prend plus que 2 minutes, faites la tout de suite.

Je me connais. J’ai beaucoup d’idées et de pensées dans ma tête dans un seul moment. Même en me baladant dans l’appartement, je me dis ‘Il faut que je fasse une liste des courses, ah, il ne faut pas oublier d’envoyer cette lettre, et bien sûr, de donner à manger au chat. Il faut aussi accrocher cette peinture au mur et d’arroser la plante,…’ Au bout de 3 heures je me retrouve avec trop de choses pas accomplies et une frustration car – pas envie de m’occuper de toutes ces affaires en ce moment, je les remet au plus tard, un autre moment, un autre jour,…

Pour abstraire cette frustration de ma journée, j’ai intégré la règle en question dans ma vie quotidienne. ‘Ha, tiens, il ne faut pas oublier d’appeler un ami pour confirmer xyz’. Non, je ne met pas de petit mot pour lui téléphoner plus tard. Je le contacte tout de suite!

Et ce qui est le meilleure ? La productivité augmente de façon non négligeable.

Car – une chose de moins à faire, moins d’affaires à garder à l’esprit, la vie plus simple.

17 August, 2016 à 19 h 18 min | Commentaires (0) | Permalien


123